Plusieurs dramaturges et cinéastes se sont inspirés du personnage de « Fantômas ». Ma version préférée est l’adaptation cinématographique d’André Hunebelle. J’ai récemment regardé le premier volet sur une appli Android dédiée au streaming.

Hunebelle en a fait une trilogie, qui se compose de « Fantômas », « Fantômas se déchaîne » et « Fantômas contre Scotland Yard ». Ces trois longs métrages sont tirés d’un roman écrit par Marcel Allain et Pierre Souvestre.

Publié en 1910, ce livre a pour slogan « Fantômas, l'ennemi public no. 1 de vos soucis quotidiens ». Dans sa trilogie, le réalisateur reprend les mêmes personnages de l’œuvre : Fantômas, le commissaire Juve, Lady Beltham, le journaliste Fandor et Hélène. Bien sûr, il ajoute aussi sa petite touche. Avec l’aide du scénariste Jean Halain, il transforme ce polar en comédie policière. Pour les rôles principaux, il choisit Louis de Funès, Jean Marais et Mylène Demangeot.

Même si le réalisateur agrémente le film avec un peu d’humour, l’intrigue conserve toujours ce climat sinistre, car il ne faut pas oublier que Fantômas est un criminel. Certaines chroniques décrivent les deux premiers volets comme une version française de James Bond, car Louis de Funès agit un peu comme un agent secret qui traque un bandit. Comme autres similitudes, il utilise aussi des gadgets ultras sophistiqués comme ceux de l’espion britannique.

 

fantomas 1

Un personnage de la comédie française